La bave d'escargot, un secret beauté qui a traversé les siècles

0 commentaires /

Savez-vous quel est le point commun entre des ouvrières chiliennes du 20ème siècle et des Romains du temps de l'Antiquité ? On ne va pas faire durer le suspens très longtemps et vous vous en doutez déjà un peu : tous ont découvert les bienfaits de la bave d'escargot. 

Sous l'Antiquité, la bave d'escargot fut utilisée avant tout pour ses propriétés médicales. Grecs et Romains appliquaient la salive de l'escargot sur leurs brûlures ou encore leurs blessures, ce qui leur garantissait une cicatrisation rapide.

Le fluide de l'animal contient en effet de l'allantoïne, un principe actif naturellement présent dans le corps humain, réputé pour accélérer la régénération des cellules. La bave d'escargot aurait également été appréciée dans le traitement de la toux. 

Découverte hasardeuse dans les années 60

Quelques siècles plus tard, une découverte hasardeuse remet sur le devant de la scène l'utilisation de la bave d'escargot. Dans les années 60, le médecin espagnol Rafael Abad cherche a améliorer la technique de radiation utilisée contre le cancer et s'intéresse de près à la sécrétion de l'escargot.

Il soumet alors les escargots à des radiations et observe qu'ils se remettaient très rapidement des lésions provoquées grâce encore une fois à leurs sécrétions. 

Plus récemment, une nouvelle découverte en Amérique du Sud garantit pour de bon aux gastéropodes une renommée qui allait traverser les continents et bousculer les pratiques dans le domaine de la cosmétique.

La révélation chilienne 

Dans le Chili des années 80, la famille Bascunan est propriétaire d’une entreprise spécialisée dans l’élevage et la vente d’escargots destinés à l’alimentation.

Fernando, un des enfants de la famille alors étudiant en médecine, était très surpris de voir à quel point les ouvriers de l’usine se remettaient très rapidement des coupures engendrées par l’activité de décoquillage des mollusques.

Leurs entailles cicatrisaient plus rapidement que la normale et leurs mains étaient laissées extrêmement douces.

Il décide alors de faire analyser par des laboratoires la bave d’escargot qui ont conclu aux innombrables vertus de cette sécrétion. C’est ainsi que la famille Bascunan s’est spécialisée dans les cosmétiques à la bave d’escargot.

D'ailleurs, une étude réalisée par Coaniquem, un centre pour enfants brûlés au Chili, a démontré que les crèmes à base de bave d’escargot améliorent l’état des cicatrices et des greffons provoqués par les brûlures dans 77,7% des cas.

Un produit phare de la K-Beauty 

Aujourd'hui, c'est surtout dans le domaine cosmétique que les bienfaits du gastéropode sont vantés. De nombreuses marques commercialisent des crèmes, des savons et même des compléments alimentaires. 

En Corée, les cosmétiques à la bave d'escargot sont très prisés et ont même toute leur place dans la K-Beauty. 

En plus de sa capacité à régénérer les cellules de la peau en un temps record, la bave d'escargot possède un haut pouvoir hydratant et contribue à illuminer la peau. 

Composée d'acide glycolique, de vitamines A, C et E et de collagène, elle retarde le vieillissement de la peau. 

Nos crèmes Little Star sont en outre enrichies en huiles végétales, créant ainsi de fortes synergies avec la bave d'escargot. Huile d'avocat, huile d'amande douce ou encore huile de macadamia...nous tentons de tirer le meilleur parti de ce que la nature a de meilleur à nous offrir. 

Retrouvez tous nos produits ici

Laisser un commentaire

Tous les commentaires du blog sont vérifiés avant la publication
You have successfully subscribed!